Publics concernés : détenteurs de suidés (porcs domestiques et sangliers), vétérinaires, professionnels de la filière porcine.

Objet : prévention de la peste porcine africaine et des autres dangers sanitaires réglementés au titre de l’arrêté ministériel du 29 juillet 2013 relatif à la définition des dangers sanitaires de première et deuxième catégorie pour les espèces animales.

Toutes les mesures sont applicables aux exploitations commerciales;

Certaines mesures doivent être appliquées au plus tard le 01/01/2020 :plan de bio-sécurité, formation , locaux, plan de circulation, zone d’équarrissage….)
D’autres sont applicables au plus tard le 01/01/2021:système de protection vis à vis des sangliers.

DEROGATIONS ACCORDEES
1) aux détenteurs de porcs de compagnie:
– Il est rigoureusement interdit de nourrir les cochons avec des déchets alimentaires;
– L’aliment et la litière doivent être stockés à l’abri sans contact possibles avec les sangliers.

2) aux détenteurs non commerciaux (pour la consommation familiale; les porcs détenus ne peuvent pas sortir de l’exploitation d’origine pour aller chez un autre détenteur).
Ces derniers ne sont pas obligés:
– de réaliser un plan de bio-sécurité,
– de suivre une formation à la bio-sécurité,
– de mettre en place d’un plan de circulation,
– de disposer d’un quai de chargement/ déchargement,
– de disposer d’une zone d’équarrissage.

Par contre, il doivent mettre en place les autres mesures:
– ne pas faire pénétrer des personnes, du matériel ou des véhicules externes à l’exploitation,
– mettre en place un sas sanitaire,
– ne faire pénétrer aucun animal domestique dans la zone d’élevage,
– procéder à un vide sanitaire et à un nettoyage et à une désinfection (bâtiment),
– réaliser une lutte contre les nuisibles,
– évacuer les cadavres (équarrissage),
– mettre en place un système de protection vis à vis des sangliers.