Mot du maire

maire

Madame. Monsieur.

Pour la deuxième année consécutive, vos élus municipaux majoritaires ont opté pour ma proposition d’une majoration de nos taxes locales. Il s’impose que je vous apporte tous les tenants et aboutissants de cette lourde mais sage décision.
• Quelles en sont les raisons?
• Quels en seront les coûts pour les familles imposables ?
• Quels en seront les bénéfices pour la collectivité?

 

Pour la deuxième année donc, pour pallier au déséquilibre budgétaire de la France, l’Etat ponctionne financièrement les collectivités en appliquant de nouvelles baisses de dotations, des réductions de compensation ou encore des augmentations de redevances.
• Baisse de la DGF……………………………………………………… – 25 000.00 €
• Baisse des compensations fiscales…………………… – 10 000.00 €
• Augmentation du FPIC…………………………………………… + 15 000.00 €
• Augmentation des charges sociales…………………… + 5 000.00 €
• Modification des échelons des agents……………… + 5 000.00 €
• Augmentation globale des produits et service… + 10 000.00 €
Soit un budget globalement amputé de 70 000.00 €

 

Pour parvenir à l’équilibre de notre budget de fonctionnement, nous avons dû choisir entre deux politiques de gestion diamétralement opposées.

La première hypothèse:
• Réduire la qualité de l’ensemble de nos services
• Diminuer considérablement les subventions
• Supprimer la gratuité des garderies
• Supprimer la gratuité des TAP
• Faire payer la location des salles
• Réduire l’entretien des espaces, des places, de la voirie, des bâtiments communaux ou encore moins fleurir notre village
C’est à dire, la mise en place d’une politique d’austérité aboutissant progressivement à une dégradation de notre cadre de vie, pourtant si apprécié de tous. C’est le choix de nombreuses communes voisines et amies, il est respectable.

La deuxième hypothèse :
• Augmenter les taxes locales tout en restant vigilant sur notre position par rapport aux communes de même strate
• Compresser les dépenses de fonctionnement tout en respectant les acteurs économiques essentiels de notre commune
• Baisser les subventions modérément à l’exception de celles allouées aux Tréteaux de Lagnes et de la Fête de l’Olive qui, pour différentes raisons, ont été réduites de 50%.

Ces deux alternatives politiques ont suscité de nombreux débats au sein du Conseil Municipal, et vos élus, après mûre réflexion, se sont prononcés en faveur de la seconde hypothèse par 3 voix contre (M. CHAVRIER, M. DINGLI et Mme SONEGO), 1 élue absente (Mme TRINQUART LEROUX, dont j’ai refusé le pouvoir) et 15 voix pour. C’est donc un vote sans ambigüité.

Ces majorations de nos taxes locales représenteront pour les contribuables lagnois une augmentation allant de 10 € à 40 € pour chacune des deux taxes (taxe d’habitation et taxe foncière sur le bâti), selon la classification de leur propriété, leur situation de famille, leurs revenus.
Pour information, 47% des lagnois sont de par la loi exonérés de ces taxes (c’est aussi le cas dans les autres communes), et la majorité des foyers imposables se situera dans la tranche des 10€ à 30€ d’augmentation annuelle.

Le produit financier issu de ces nouveaux taux représentera une hausse de 56 000.00 € de nos recettes, indispensable à l’équilibre de notre fonctionnement.

Je vous informe que si nous avions opté pour la première hypothèse, une famille avec un enfant aurait à payer pour l’année :
• 75€ pour la garderie.
• 100€ pour les TAP.
• 30€ pour les sorties scolaires.
• 20€ de plus pour les repas de cantine.
Cette option, inacceptable, n’a pas influé sur la réflexion et la décision de certains élus de voter contre le budget proposé. C’est leur droit, il est respecté.

Chère Lagnoise et cher Lagnois, Madame, Monsieur, j’exprime ici combien je suis fier de collaborer avec une majorité d’élus qui sait donner priorité à l’essentiel, avec des élus qui ont conscience des enjeux et qui savent faire face aux difficultés avec toujours un objectif majeur : l’égalité et le mieux être pour tous, et qui s’opposent à ceux qui s’acharnent à défendre un conservatisme à outrance, néfaste pour tous et plus encore pour notre jeunesse.

Aussi nous attendons avec impatience le développement urbanistique de notre commune, qui aura pour effet une augmentation importante des recettes en fonctionnement sans augmentation des dépenses.

Une nouvelle vie se prépare pour Lagnes et ses habitants. Saisissons ensemble cette opportunité.
Nos objectifs restent et demeurent : Objectivité. Efficacité. Convivialité.
Ensemble.

Bien cordialement à vous,
Le Maire.
Robert DONNAT

Consultez ici le Bulletin Spécial Finances 2016

FPIC : Fonds national de Péréquation des ressources Intercommunales et Communales
TAP : Temps d’Activités Périscolaires
DGF : Dotation Globale de Fonctionnement