Mot du maire

maire

Madame. Monsieur,

Nous voilà donc repartis pour une nouvelle année scolaire. Nos classes sont pleines, la rentrée s’est déroulée en toute sérénité.
Je souhaite qu’enfants, parents, enseignants et agents communaux rattachés aux écoles sachent apprécier les aménagements effectués durant l’été et les nouveaux équipements à la pointe de la technologie installés dans toutes les classes de l’école élémentaire. Un effort conséquent de la collectivité en faveur du confort et de la réussite des élèves. L’année scolaire devrait se dérouler dans les meilleures conditions possibles.

Cependant, la gestion des collectivités se complique de jour en jour. Nul ne peut ignorer les restrictions budgétaires que nous impose l’état et les difficultés de gestion grandissantes auxquelles doivent faire face les communes, qui risquent de perdurer, voire s’aggraver…

Mais nul ne doit ignorer aussi la multiplication des incivilités et du laxisme de certains de nos concitoyens: elle nous frappe aussi au portefeuille, bien plus lourdement qu’on ne l’imagine.

LAGNES, malgré sa force de volonté de réussite, malgré son très proche développement urbanistique et sa situation financière correcte, n’échappe pas à cette triste réalité.

Quelques exemples :
• Le peu de soin apporté par les particuliers aux biens communaux confiés à titre gracieux : locaux rendus sales, matériel endommagé….
• La non extinction des lumières, des chauffages, les portes qui restent ouvertes.
• Le dépôt d’ordures sans sacs ou de recyclables dans les bacs à ordures ménagères, les dépôts sauvages de gravats, de ferraille, à proximité des Points d’Apport Volontaire ou ailleurs
• La dégradation des bâtiments publics (tags), du mobilier urbain
• La négligence de son pas-de-porte sous prétexte qu’il se situe dans l’espace public
• Les déjections des chiens que l’on laisse divaguer, et qui sont parfois même accompagnés par leur maître….

La collectivité n’a plus les moyens d’accepter l’individualisme, l’égoïsme, le non-respect des agents, des installations et des espaces.

Pour faire face à cette situation, devra-t-elle prendre la décision (facile et rapide à appliquer) de réduire la qualité des services, voire les supprimer ?

Avant d’être obligé de prendre des dispositions aussi brutales, je souhaite que toutes et tous ayons bien conscience de cette situation, que toutes et tous fassions preuve de volonté citoyenne, dans un esprit mutualiste fort. Nous devons reconsidérer les devoirs de la commune, ses services, ses agents, ses installations. Nous devons faire preuve de plus de respect et de civisme.
Avec l’effort de tous et ensemble nous surmonterons cette épreuve.

Sans réaction immédiate, nous risquons :

• La fin de la gratuité des garderies, (matin, midi et soir)
• La fin de la gratuité des temps scolaires (TAP)
• La baisse drastique des principales subventions (cantine, comité des fêtes, foot, tréteaux, etc)
• La suppression des subventions de nombreuses associations, malgré leur importance pour la vie locale
• Des transferts de compétences tous azimuts vers la communauté d’agglo.
• La réduction ou la suppression de tout nouvel investissement.
• Une forte augmentation de la pression fiscale.

Ne fermons pas les yeux, le risque est réel !

L’état compte sur la sobriété des collectivités locales pour mener à bien son projet de changement pour sortir le pays de cette spirale de l’endettement et relancer l’économie.
Nous sommes dans une période de mutation forte dont la France avait besoin. Je suis confiant.

Les choses bougent vite. Ne restons pas figés dans le passé, jouons l’avenir pour nos enfants, affrontons ce challenge local, régional, national et européen ensemble et réussissons ensemble.
J’ai confiance en vous, je sais que les lagnoises et les lagnois savent réagir avec force et détermination quand il le faut.
Nous avons connu des décennies d’aisance. Ces temps sont révolus.
Adaptons-nous et avançons vers le mieux-vivre pour tous.

Je vous remercie et vous présente mes plus sincères, cordiales et respectueuses salutations.

Le Maire, Robert DONNAT